Une petite tape sur les doigts et les gros yeux pour le chasseur qui a tué un loup !

Justice, vous avez dit justice ? Apparemment elle n'en a rien à faire des espèces protégées, la justice.
Rappelez vous, un chasseur a tué une louve en décembre 2009...

Voici pour mémoire un petit historique de l'affaire. Le verdict du tribunal correctionnel de Gap est tombé ce jeudi 25 mars 2010 :
    - annulation de son permis de chasse avec l'interdiction de le solliciter de nouveau pendant deux ans,
    - 4000 € d'amende dont 3500 € avec sursis.

Tout de suite une question se pose : mais comment va-t-il faire pour se retenir de massacrer des êtres vivants pendant deux ans ??

Et puis, ce qui saute aux yeux, c'est la clémence des réquisitions du procureur et de la sentence. Pour information, la peine maximale est de 6 mois de prison. Etrangement, c'est à peu près la même sentence quand les chasseurs se flinguent entre eux.
Au moins on sait qu'il est inutile de classer le chasseur en espèce protégée. Rigolant

Que voulez-vous, tout le monde est content. Le prévenu ne fera pas appel de cette décision et les élus, paysans, éleveurs et chasseurs qui le soutenaient sont soulagés.
C'est vrai quoi, où va-t-on si les chasseurs, grands amoureux de la nature et des animaux, garants de l'équilibre cynégétique, ne peuvent plus massacrer en paix ?!
Il a fait feu car le loup l'a attaqué raconte l'énergumène pour sa défense. Mais l'histoire ne nous dit pas si il était habillé tout en rouge avec un panier à la main...
Après tout, ce n'était qu'un prédateur dangereux et sanguinaire qui s'en prenait à "son" gibier !

Article du Dauphiné Libéré

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Bonjour.

Nous sommes actuellement en train de refaire notre site internet.

Rendez vous sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/Vicky-association-daide-aux-animaux-174419199261697/?ref=ts&fref=ts

Merci pour votre compréhension.
 

×