Quand les politiques font des courbettes au lobby de la chasse.

 

Notre très cher gouvernement, dans son "immense esprit écolo", n'hésite pas à faire des cadeaux aux chasseurs. Chasseurs qui, comme tout le monde le sait, sont de grands spécialistes de la nature...

Ainsi donc Luc Chatel et Jean-Louis Borloo ont signé un partenariat avec la Fédération Nationale de la Chasse. Ce qui ouvre ni plus ni moins les portes des écoles aux chasseurs ! 
Elle est pas belle la vie ? Laisser le soin à des amateurs d'armes et de mort d'expliquer la beauté de la nature ! Faisons leur confiance pour bien expliquer à nos petites têtes blondes que la nature c'est beau, qu'il faut la respecter et surtout qu'il faut tuer, c'est naturel ! Comptons sur ces individus pour expliquer à des enfants le plaisir ressenti devant un animal se vidant de son sang.
Nous vous laissons découvrir le communiqué de l'ASPAS à ce sujet et un article sur Fréquence Terre.

Encore plus grave, le CVN nous révèle qu'un Sénateur UMP, M. MARTIN dépose une nouvelle proposition de loi qui a pour but de criminaliser et de stigmatiser la lutte pour la protection animale et de la nature.
De plus, il espère restreindre le droit de tout à chacun d'interdire la chasse sur sa propriété, ce que faisait la pitoyable loi Verdeille, avant que la Cour Européenne des Droits de l'Homme la déclare contraire à quatre dispositions de la CONVENTION EUROPEENNE DE SAUVEGARDE DES DROITS DE l’HOMME (Arrêt du 29 avril 1999). Pour plus de détail voici le communiqué de la CVN et un message de Gérard Charollois :

"Un sénateur UMP M. MARTIN dépose une nouvelle proposition de loi pour flatter sa majesté cynégétique. Il préconise de créer un observatoire national de la délinquance pro-animale, histoire de criminaliser et de stigmatiser les protecteurs de la Nature et des animaux, en rappelant la promesse gouvernementale de contraventionnaliser « l’entrave à la chasse ».
Par ailleurs, il entend restreindre la liberté des propriétaires fonciers hostiles à la chasse, revenant de fait sur l’acquis de l’arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’homme du 29 avril 1999 qui déclara l’inique, la scandaleuse loi VERDEILLE contraire à quatre dispositions de la CONVENTION EUROPEENNE DE SAUVEGARDE DES DROITS DE l’HOMME.
Nous ne laisserons pas faire les féodaux de la chasse et je suis déterminé, si nécessaire, à retourner plaider à STRASBOURG, comme je le fis, contre leurs scélératesses.
Tous les dix huit mois, la droite réactionnaire et malfaisante offrent des cadeaux législatifs au lobby chasse de ce pays. Or, l’échec du parti conservateur aux élections régionales prépare un durcissement de la politique de l’arriération, avec guerre faite à la Nature, à l’instar d’un repli sur les fondamentaux de la «lutte des classes à rebours ».
L’UMP tenta en 2007 d’abuser les écologistes par des discours généreux mais privés de toute portée pratique.
C’était le temps des grenelle de l’environnement et des proclamations vertueuses, des promesses de taxe carbone, d’arrêt des infrastructures destructrices d’espaces naturels.
Désormais, il faut reconquérir les « beaufs », les addictifs aux pesticides, les chasseurs, les promoteurs sans scrupule.
En s’alliant avec le CPNT, la droite française de l’argent se crispe sur un traditionalisme rance, sur un obscurantisme pesant, sur le mépris du vivant et de l’éthique écologiste.
Nous le savions et avions cet unique mérite de l’avoir discerné immédiatement.
Dans ces conditions, le combat écologiste devient directement politique.
Le succès des forces de progrès des mœurs et des manières du 21 mars ne dit rien du résultat de 2012.
Le rouleau compresseur de la télévision «béton», les méprisables querelles de personnes dans l’opposition, le manque de maturité civique des électeurs qui croient choisir une femme ou un homme pour gouverner alors qu’ils choisissent en fait un parti et une idéologie, tous ces facteurs compromettent une victoire des gens de mieux contre l’UMP/CPNT lors des élections nationales.
Pour la Nature, pour les animaux, pour la justice sociale, pour les services publics, l’union contre l’UMP/CPNT s’impose.
En cela, j’approuve personnellement la démarche unitaire de Daniel COHN-BENDIT, tribun ardent qui représente un autre courant de l’écologie que le mien, mais ce ne sera pas un courant, ni le sien, ni le mien qui chassera le parti des chasseurs, des bétonneurs, des empoisonneurs, mais l’union de toutes les oppositions.
Nous avons un devoir envers la Nature : arrêter son massacre.
Nous avons un devoir envers les êtres sensibles : arrêter les tortures et les sévices.
Nous avons un devoir envers les humains, arrêter l’exploitation d’un système prévaricateur scandaleusement inique.
Ces devoirs appellent des responsabilités.
Oublier les conflits subalternes d’égotismes, dépasser les patriotismes de mouvements, surmonter les différences de convictions pour en finir avec la
dictature de fait des réactionnaires de l’UMP/CPNT.
Aujourd’hui, ces évidences que nous énonçons depuis plusieurs années se révèlent à tous.
Alors, soyons unis, militants, déterminés à combattre les ennemis de la terre."

Gérard Charollois

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Bonjour.

Nous sommes actuellement en train de refaire notre site internet.

Rendez vous sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/Vicky-association-daide-aux-animaux-174419199261697/?ref=ts&fref=ts

Merci pour votre compréhension.