Décidemment, le mariage est consommé entre France2 et le monde magnifique de la chasse

Tout le monde a pu constater que France 2 est devenu le média préféré de la propagande pro chasse. Et ce du lundi 22 au vendredi 23 Novembre après le "journal" de 13h.

Point de place pour la discussion, le débat, l'expression d'idées divergentes. Non rien de tout cela, la chasse c'est beau, c'est la nature, c'est magnifique, ET PUIS C'EST TOUT !!! Y'A RIEN A AJOUTER J'VOUS DIS !!! Non mais alors, où va la démocratie si on commence à laisser la parole à n'importe qui, je vous le demande ! Heureusement que France 2 est là, de part leur professionnalisme et leur impartialité légendaire, pour nous élever la conscience aux joies de la nature (morte).

Rien d'étonnant quand on sait que les chasseurs sont au plus haut niveau du gouvernement.

Mais place à nos amis du R.A.C qui ont quelque chose à dire (gageons que ce ne doit pas être une critique élogieuse de ce si beau reportage Clin d'œil ) :

Communiqué du RAC (Rassemblement Anti Chasse).

La chaine FRANCE 2 prend-t-elle le parti des chasseurs contre les opposants à la chasse ?

La chaine FRANCE 2 a diffusé une série de 5 reportages consacrés à la chasse du lundi 22 au vendredi 26 Novembre après le journal de 13h, durant lesquels sont exposées les pratiques et vues des chasseurs.
Or, les opposants à la chasse, qui avaient été contactés par Mathieu Niewenglowski, journaliste à l'origine du reportage, ont finalement été écartés sans qu'aucune raison ne leur soit donnée.
Les chasseurs se félicitent ouvertement par internet d’avoir mené avec les journalistes une «réflexion stratégique qui a conduit au choix des thèmes précités [et qui] permettent d'espérer de bonnes retombées pour l'image de la chasse.»

Nous sommes en droit de nous demander si les chasseurs n'ont pas obtenu des journalistes que la parole nous soit refusée.

Armand Farrachi, président du Collectif pour l'abolition de la chasse à courre (C.A.C.C), écrit dans une lettre ouverte adressée au président de France Télévision au nom des associations : «Les chasseurs, qui ont le bras long, ont-ils dicté leurs conditions au journaliste ? (...) ce qui devait sans doute être une émission d’information est devenu une émission de propagande. Ce n’est certes pas le rôle du service public que de donner des informations orientées à sens unique après avoir écarté toute critique».

Pour une information équitable due aux téléspectateurs du service public, nous demandons au président de France télévision, M. Rémy Pfimlin, qu'un temps de parole, équivalent à celui des reportages et diffusé à la même heure, nous soit accordé pour nous permettre de faire valoir le point de vue des nombreux français opposés à la chasse.

Nous précisons qu'une plainte vient d'être déposée au CSA.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Bonjour.

Nous sommes actuellement en train de refaire notre site internet.

Rendez vous sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/Vicky-association-daide-aux-animaux-174419199261697/?ref=ts&fref=ts

Merci pour votre compréhension.