Allez quoi, on peut bien en massacrer encore quelques unes ?!

Cliquez pour agrandir

La Commission Baleinière Internationale (CBI) a élaboré il y a peu, le 22 avril exactement, un compromis pour régler le désaccord majeur qui existe de longue date sur la chasse commerciale à la baleine.

En résumé, la CBI propose d'autoriser pendant 10 ans une pêche commerciale assortie de quotas.
Le japon est ravi. Les baleines nettement moins. Pour l'année prochaine par exemple, le plan de prises pour le Japon s'établira à 410 spécimens.
Et en autorisant la chasse avec des quotas dans l'Atlantique, la CBI a fait un autre cadeau à l'Islande et à la Norvège qui se voient là récompensés de leur boycott durable des dispositions du moratoire de 1986.
Ce compromis sera soumis au vote des 88 membres le 18 juin prochain au Maroc.

En attendant, voici le communiqué de Sea Shepherd Conservation Society :
"En décembre prochain, Sea Shepherd retournera une fois de plus en Antarctique pour intervenir contre la chasse illégale à la baleine dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral. Le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral est établi au niveau international: c’est un S-A-N-C-T-U-A-I-R-E ! Qu’y a-t-il dans le mot sanctuaire que personne ne comprenne ? Il signifie: ne pas tuer. Il est synonyme de protection, de refuge, d’asile et nous avons l’intention de protéger les baleines dans ce sanctuaire avec toutes les ressources dont nous disposons" a déclaré Paul Watson.Un compromis avec le Japon légaliserait le massacre des baleines dans l’Océan Austral. Le fait de donner des quotas aux chasseurs de baleines ne peut être légal car on ne peut établir des quotas pour tuer des baleines dans un Sanctuaire Baleinier.
Vous ne pouvez pas légaliser la chasse baleinière commerciale dans les eaux au Sud du soixantième parallèle sans une violation du Traité de l’Antarctique qui interdit les activités commerciales dans les eaux entourant le continent Antarctique. Le seul moyen de légaliser la chasse baleinière commerciale dans l’Océan Austral serait de démanteler le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral et de nier le Traité de l’Antarctique.
Sea Shepherd retournera dans le Sanctuaire de l’Océan Austral à moins que ne soit décidé une réduction des quotas de chasse à néant.
"Le meurtre ne serait-ce que d’une seule baleine est une violation des lois de conservation internationales" a déclaré Paul Watson. "En plus de défendre la vie des baleines, nous défendons l’intégrité du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Les navires japonais ou autres n’ont aucun droit de tuer des baleines dans ce Sanctuaire."
Sea Shepherd Conservation Society rejette le compromis ayant été négocié par des nations telles que la Nouvelle-Zélande, les États-Unis et le Japon.
"Je suis étonné que ces nations négocient avec des braconniers. Ils ne négocient pas avec les chasseurs d’éléphants, les pêcheurs de requins ou encore les trafiquants de drogue; alors pourquoi les chasseurs de baleines japonais bénéficient-ils d’un traitement de faveur ? La réponse est évidente: le Japon est une puissance économique qui accompagne ses demandes de pressions économiques."
Sea Shepherd Conservation Society recrute des volontaires prêts à aborder les navires de la flotte japonaise dans les eaux antarctiques, des volontaires acceptant de risquer leur vie et leur liberté pour défendre les baleines. Punir le Capitaine Peter Bethune pour avoir abordé le navire japonais ayant éperonné et coulé notre navire Ady Gil ne nous dissuadera aucunement. Il y a déjà une douzaine de volontaires prêts à être prisonniers au Japon la saison prochaine.
Notre septième campagne dans l’Océan Austral s’appellera Opération No Compromise en signe de notre rejet du compromis demandé par la Commission Baleinière Internationale.
"Si ce compromis est voté, nous répondrons par la confrontation. La Nouvelle-Zélande clame que cela va réduire les quotas de moitié. Nous les avons déjà réduit de moitié donc ce compromis n’accomplira rien de plus. Nous ne sommes pas satisfaits de la moitié, nous voulons une protection totale, rien de moins. Si le compromis réduit les quotas de moitié alors nous retournerons en mer afin de réduire ces nouveaux quotas de moitié ou plus. Nous quitterons ce sanctuaire quand le dernier harpon aura quitté la zone" a déclaré le Capitaine Paul Watson depuis Colorado Springs où il donnait une conférence à l’Université du Colorado.
La troisième saison de la série télévisée Whale Wars débutera le 4 juin prochain aux Etats-Unis.

Sea Shepherd ne capitulera pas. Il n’y aura aucun compromis jusqu'à ce que nous conduisions la flotte japonaise hors du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Et ce à jamais !"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Bonjour.

Nous sommes actuellement en train de refaire notre site internet.

Rendez vous sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/Vicky-association-daide-aux-animaux-174419199261697/?ref=ts&fref=ts

Merci pour votre compréhension.
 

×